Fractions uniques de la RTSC pour le cancer de la prostate

Titre officiel

Fractions uniques de la RTSC pour le traitement du cancer de la prostate : étude de phase I

Sommaire:

Il s’agit d’une étude de phase I sur l’hypofractionnement radicalaire produisant une fraction unique de la RTSC chez des patients atteints d’un cancer de la prostate à risque faible ou intermédiaire favorable qui subiront une mise en place de l’hydrogel SpaceOAR avant le traitement. Notre hypothèse est que les traitements peuvent être administrés en toute sécurité en une seule fraction à l’aide de la RTSC à condition que la séparation entre la prostate et le rectum soit augmentée à l’aide de l’hydrogel.

Description de l'essai

Critères d’évaluation principaux :

  • Irritation de l’intestin grêle ou du rectum
  • Complications de la vessie

Critères d’évaluation secondaires :

  • Évaluation de la toxicité GI et GU tardives
  • Maîtrise du taux d’APS

Une visite pré-traitement au service de radio-oncologie est nécessaire. On injecte un gel entre la prostate et le rectum. Cette intervention se fait à l’aide d’une échographie transrectale, semblable à la biopsie de la prostate que le patient a subie. Un anesthésique local est appliqué pour engourdir la peau et le tissu inférieur où l’injection sera effectuée. L’intervention dure environ 20 minutes et le patient peut rentrer chez lui après une courte période d’observation. Une TDM et une IRM seront effectuées à la visite suivante (environ 7 jours après l’insertion du gel). Un cathéter urinaire est inséré dans la vessie par le pénis avant les examens d’imagerie, puis retiré une fois les examens d’imagerie terminés. À l’aide de ces images, le médecin et l’équipe concernés effectuent une étude de planification individualisée afin de déterminer le mode de pénétration du rayonnement dans votre corps le plus sûr. Lorsque le plan de traitement est prêt, on appelle le patient afin qu’il reçoive le traitement unique. Un cathéter urinaire est à nouveau inséré dans la vessie et le patient est dirigé vers la salle où son traitement lui sera administré. Le traitement dure environ 30 minutes. Après le traitement, on retire le cathéter urinaire.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer