TEP ciblant la PSMA : Biomarqueurs radiomiques profonds pour la prédiction de l’évolution et de la réponse dans le cancer de la prostate

Titre officiel

TEP ciblant la PSMA : Biomarqueurs radiomiques profonds pour la prédiction de l’évolution et de la réponse dans le cancer de la prostate

Sommaire:

Le cancer de la prostate (CP) est le type de tumeur maligne non cutanée la plus courante et la troisième cause de décès par cancer chez les hommes en Amérique du Nord. La cartographie précise de l’état métastatique est une condition préalable nécessaire pour guider le traitement dans la pratique et dans les essais cliniques. Les biomarqueurs d’imagerie peuvent fournir des renseignements sur le volume et la distribution de la maladie, le pronostic, les modifications du comportement biologique, les changements induits par les traitements (tant les répondants que les non-répondants), la durée de la réponse, l’émergence d’une résistance au traitement et la réaction de l’hôte aux traitements. L’émergence d’une technique d’imagerie prometteuse utilisant de nouveaux traceurs de tomographie par émission de positrons (TEP) ciblant l’antigène membranaire spécifique de la prostate (PSMA) est particulièrement pertinente pour le cancer de la prostate métastatique. Cette approche a démontré une plus grande sensibilité dans la détection des métastases, avant et pendant le traitement, que les techniques d’imagerie de référence actuelles (tomodensitométrie [TDM] et scintigraphie osseuse), et n’est pas largement disponible à l’échelle clinique en dehors du contexte de la recherche en Amérique du Nord. La tomographie par émission de positrons/tomodensitométrie (TEP/TDM) est une procédure d’imagerie diagnostique en médecine nucléaire fondée sur la mesure de l’émission de positrons par des molécules traceuses radiomarquées in vivo. Le PSMA est une métalloenzyme homodimérique à membrane de type II qui fonctionne comme un glutamate carboxypeptidase/folate hydrolase et est surexprimée dans le CP. Le PSMA est exprimé dans la grande majorité des échantillons de tissus de CP et son degré d’expression est corrélé avec un certain nombre de mesures importantes de l’agressivité des tumeurs dans le CP, notamment le score de Gleason, la propension à produire des métastases et le développement de la résistance à la castration. Le traceur [18F]DCFPyL ciblant la PSMA est un traceur de deuxième génération à base d’urée qui est prometteur et dont la sensibilité est élevée. Des études utilisant l’imagerie TEP/TDM ciblant la PSMA de deuxième génération chez des hommes présentant une progression biochimique après un traitement définitif indiquent la détection de métastases chez plus de 60 % des hommes qui ont subi une imagerie. L’apprentissage profond est défini comme une variante des réseaux neuronaux artificiels, utilisant plusieurs couches de « neurones ». L’apprentissage profond a fait l’objet d’études en imagerie médicale dans de nombreuses applications parmi les systèmes organiques. En oncologie, des réseaux neuronaux artificiels de base destinés à faciliter la prise de décision ont été développés rétrospectivement pour le cancer du sein et le cancer de la prostate, mais n’ont pas été validés ni intégrés de façon prospective. De nouvelles méthodes fondées sur les données sont nécessaires pour prédire les résultats le plus tôt possible afin de guider la durée et l’agressivité d’un traitement particulier. Elles sont également requises pour sélectionner de manière optimale des patients en fonction de leur réponse à un traitement donné. Les chercheurs émettent ici l’hypothèse que la combinaison d’une technique d’imagerie du cancer de la prostate très performante et de l’apprentissage machine présente un potentiel élevé. L’objectif principal de cette étude est d’obtenir des données sur la TEP ciblant la PSMA chez les patients atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement et font l’objet d’un suivi afin de permettre la découverte de biomarqueurs d’imagerie prédictifs par des techniques d’apprentissage profond.

Description de l'essai

Critères d’évaluation principaux :

  • Survie globale

Critères d’évaluation secondaires :

  • Survie sans progression

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer