Une étude sur l'innocuité et l'efficacité des lymphocytes T propres au virus d’Epstein-Barr

Titre officiel

Une étude ouverte de phase I/II sur l'innocuité et l'efficacité des lymphocytes T propres au virus d’Epstein-Barr (VEB) pour le traitement d'une infection au VEB ou de maladies lymphoprolifératives liées au VEB

Sommaire:

Cette étude évalue l'innocuité et l'efficacité des lymphocytes T propres au VEB pour traiter les patients souffrant de titres viraux élevés du VEB qui ne répondent pas aux traitements réguliers et pour traiter le lymphome lié au VEB. L'étude sera réalisée auprès de 6 patients qui recevront des lymphocytes T autologues ou un dérivé des lymphocytes T de leur donneur allogénique (dans le cas de receveurs de greffe de cellules souches) et de 6 patients qui recevront des lymphocytes T préparés à partir d'un donneur apparenté ayant une correspondance totale ou partielle.

Description de l'essai

Critère d’évaluation principal :

  • Innocuité : incidence et description des événements indésirables selon la CTCAE v.4.03 liés au traitement expérimental

Critère d’évaluation secondaire :

  • Changements des titres du VEB (charge virale plasmatique) pour chaque patient
  • Reconstitution immunitaire telle que mesurée par divers essais en laboratoire pour le type de cellules immunitaires et la fonction
  • Mortalité (toutes les causes)
  • Résultats liés à la greffe
  • Incidence/gravité de la maladie du greffon contre l’hôte parmi les patients ayant subi la greffe de cellules souches
  • Nombre et gravité des épisodes de rejet d'organe par patient parmi ceux ayant subi une transplantation d'organe
  • Incidence de rechute de la maladie principale parmi les patients ayant subi une greffe de cellules souches
  • Stadification de la malignité pour les patients atteints d'un lymphome, selon les lignes directrices acceptées sur le plan international pour les différents lymphomes

Le virus d’Epstein-Barr (VEB) fait partie de la famille des virus herpétiques et infecte jusqu'à 95 % des individus au cours de leur vie. La plupart des infections initiales surviennent durant l'enfance et après une brève affection s'apparentant à la grippe, le virus entre en période de latence. Les patients qui reçoivent une greffe de moelle épinière ou une transplantation d'organe prennent des médicaments qui affaiblissent leur système immunitaire. Dans ces contextes, le virus peut se « réactiver » et causer de très graves problèmes, comme un lymphome. Pour des raisons inconnues, les gens ayant un système immunitaire normal peuvent également développer un lymphome causé par le VEB. L'objectif de cette étude consiste à tester l'innocuité et l'efficacité des cellules immunitaires (lymphocytes T) qui ont spécifiquement « appris » à reconnaître les cellules infectées par le virus et à les éliminer. Cet « apprentissage » se fait pendant une période de 2 semaines (environ) dans le laboratoire de recherche. Les cellules sont transfusées chez le patient.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer