Chirurgie thoracoscopique vidéo-assistée par voie cervicale (C-VATS)

Titre officiel

Chirurgie thoracoscopique vidéo-assistée par voie cervicale (C-VATS) à l’aide d’un endoscope souple

Sommaire:

Même si la technique NOTES en chirurgie thoracique n’est pas encore assez au point pour des essais chez l’humain, une nouvelle technique peu effractive permettant l’accès à la cavité pleurale et la réalisation de chirurgies de la plèvre, du poumon et du médiastin serait possible. La chirurgie thoracoscopique vidéo-assistée par voie cervicale (C‑VATS) est une technique qui s’inspire des interventions VATS classiques, de la médiastinoscopie cervicale et de l’endoscopie souple. Toutes ces interventions sont bien connues du chirurgien thoracique. L’étude actuelle de faisabilité et d’innocuité vise à évaluer l’utilité de la C-VATS comme méthode d’évaluation, de biopsie et de réalisation d’une pleurodèse chez des patients atteints d’une affection de la plèvre ou présentant un épanchement pleural.

Description de l'essai

Critère d’évaluation principal :

  • Morbidité associée à l’intervention.

Critères d’évaluation secondaires :

  • Douleur liée à la technique.
  • Coût de l’intervention, de l’hospitalisation et coût d’ensemble.

Hypothèse : La C-VATS est une méthode utilisable et sûre pour pénétrer dans l’espace pleural afin d’effectuer une évaluation pleurale, une biopsie pleurale ou une pleurodèse chez des patients atteints d’une affection pleurale et/ou présentant un épanchement pleural. Objectifs : Évaluer l’innocuité et la faisabilité de la C‑VATS chez des patients atteints d’une affection de la plèvre. Conception de l’étude : Étude de cohorte prospective, de faisabilité et d’innocuité. Méthodes : Les patients adressés à tout chirurgien thoracique de la Division de la chirurgie thoracique du campus Notre‑Dame du CHUM à des fins de diagnostic ou de traitement d’une affection de la plèvre seront évalués en vue de leur participation à l’étude. Les chercheurs prévoient recruter 10 patients dans cette étude initiale. L’un des chirurgiens thoraciques du CHUM obtiendra le consentement éclairé des patients. Toutes les interventions auront lieu dans la salle d’opération de l’hôpital Notre-Dame (CHUM). Tous les patients seront hospitalisés avant leur chirurgie et seront par la suite admis au service post-chirurgie thoracique, où ils recevront les post‑VATS courants. Toutes les causes, de même que la morbidité associée à l’intervention, seront consignées par les chercheurs de l’étude le jour de l’intervention, chaque jour passé à l’hôpital jusqu’au moment du congé, puis 1 semaine, 4 semaines et 12 semaines après l’intervention.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer