Chimiothérapie d’association, anticorps monoclonal et radiothérapie dans le traitement de patients atteints d’un lymphome primitif du système nerveux central

Titre officiel

Étude de phases I et II sur la chimiothérapie pré-radiothérapie par le méthotrexate, le rituximab et le témozolomide et post-radiothérapie par le témozolomide contre le lymphome primitif du système nerveux central

Sommaire:

JUSTIFICATION : Les médicaments utilisés pour la chimiothérapie, comme le méthotrexate et le témozolomide, agissent de différentes façons pour empêcher les cellules cancéreuses de se diviser de sorte qu’elles ne peuvent plus se multiplier ou qu’elles meurent. Les anticorps monoclonaux tels que le rituximab peuvent localiser les cellules cancéreuses et soit les tuer soit transporter vers elles des substances qui les tuent sans léser les cellules normales. La radiothérapie fait appel à des rayons X à haute énergie pour léser les cellules cancéreuses. En combinant le méthotrexate, le témozolomide et le rituximab avec la radiothérapie, on pourrait tuer davantage de cellules cancéreuses. BUT : Cet essai de phases I et II vise à étudier les effets secondaires du témozolomide et la meilleure dose de ce médicament à utiliser avec le méthotrexate et le rituximab avant la radiothérapie, de même que l’efficacité de ce traitement d’association chez les patients atteints d’un lymphome primitif du système nerveux central.

Description de l'essai

Critères d’évaluation primaires :

  • Taux de toxicité (phase I)
  • Taux de survie globale à 2 ans (phase ll)

Critères d’évaluation secondaires :

  • Taux de réponse à la chimiothérapie pré‑radiothérapie (phase II)
  • Survie sans récidive (phase II)

OBJECTIFS

  • Déterminer la dose maximale tolérée de témozolomide administré en association avec le méthotrexate et le rituximab avant la radiothérapie fractionnée du cerveau entier chez des patients atteints d’un lymphome primitif du système nerveux central.
  • Comparer le taux de survie à 2 ans des patients qui reçoivent ce schéma de chimiothérapie avant la radiothérapie et du témozolomide après la radiothérapie à celui des patients traités au moyen du protocole RTOG-9310.
  • Comparer le taux de réponse tumorale des patients traités par ce schéma de chimiothérapie avant la radiothérapie à celui des patients traités au moyen du protocole RTOG-9310.
  • Déterminer la survie sans progression de la maladie chez les patients traités par ce schéma thérapeutique.
  • Déterminer les effets toxiques neurologiques aigus et à long terme de ce schéma chez ces patients.
  • Déterminer la qualité de vie des patients traités par ce schéma.

 APERÇU

Il s’agit d’une étude à doses croissantes de phase I sur le témozolomide administré en association avec le méthotrexate et le rituximab avant la radiothérapie. Cette étude sera suivie d’une phase II.

 

Phase I :

  • Chimiothérapie pré-radiothérapie : Les patients reçoivent du rituximab par voie IV 3 jours avant le premier cycle de méthotrexate. Ils reçoivent du méthotrexate IV pendant 4 heures les semaines 1, 3, 5, 7 et 9 (pour un total de 5 doses). Les patients reçoivent aussi du témozolomide par voie orale chaque jour pendant 5 jours les semaines 4 et 8. Des cohortes de 3 à 6 patients reçoivent des doses croissantes de témozolomide jusqu’à ce que la dose maximale tolérée (DMT) soit déterminée. La DMT est définie comme la dose à laquelle pas plus de 0 patient sur 3 ou 1 patient sur 6 ne présente d’effets toxiques limitant la dose.
  • Radiothérapie : Les patients subissent une radiothérapie du cerveau entier chaque jour pendant 5 jours les semaines 11, 12 et 13.
  • Chimiothérapie post-radiothérapie : Les patients reçoivent du témozolomide par voie orale une fois par jour les jours 1 à 5 à partir de la semaine 14. Le traitement est répété tous les 28 jours pendant dix cycles en l’absence d’effets toxiques inacceptables.

Phase II :

  • Les patients reçoivent le même traitement qu’à la phase I à la DMT de témozolomide. Le traitement se poursuit en l’absence d’effets toxiques inacceptables. La qualité de vie est évaluée au début de l’étude, aux semaines 10 et 13, tous les 2 mois au cours du traitement post-radiothérapie par la témozolomide, à la fin du traitement, tous les 3 mois pendant les 2 prochaines années, tous les 6 mois pendant les 3 années suivantes, puis une fois par année par la suite. Les patients sont suivis tous les 3 mois pendant 2 ans, tous les 6 mois pendant les 3 années suivantes, puis une fois par année par la suite.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer